Nous constatons à Famars une nouvelle attaque de la pyrale du buis. Il est urgent de surveiller et si nécessaire de traiter vos plants.

Comment la reconnaître ?

La chenille est reconnaissable à sa tête noire et son corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé. De nombreuses verrues noires et de longs poils blancs isolés sont présents sur son corps. L’adulte apparaît sous forme d’un papillon nocturne de couleur blanc nacré, bordé de noir avec des irisations dorées et violacées qui la différencie de toutes les autres espèces. Certains peuvent être totalement bruns.

Les chenilles se nourrissent de feuilles de buis. Elles peuvent provoquer des dégâts très importants sur leurs plantes hôtes. Elles tissent des toiles autour des plans infestés et laissent sur le sol de nombreuses déjections.

 

Comment l’éliminer ?

  • Traitement biologique : vous pouvez utiliser le Bacillus thuringiensis kurstaki (BKT). Le traitement doit être pulvérisé sur toute la surface de vos buis en prenant garde de bien mouiller également le dessous des feuilles. Quelques heures après l’absorption du produit, la chenille ne peut plus s’alimenter et meurt dans les jours suivants, il faut alors s’en débarrasser en la brûlant. Il est impératif de refaire un traitement préventif 8 jours après la première pulvérisation.
  • Une fois cette étape effectuée, il est conseillé de mettre un piège à phéromones pour empêcher la prolifération des papillons.
  • Après avoir éliminé les chenilles, laver les feuilles avec un jet d’eau puissant. Les déchets de taille des buis contaminés doivent être brûlés (cela est toléré en cas de problème phytosanitaire). Si votre buis est trop infecté, il faudra le détruire.

Les chenilles se transforment courant avril et la reproduction a lieu de mai à fin octobre, il faut donc agir au plus vite !