Ville de Famars

Famars

L'Attestation d'accueil

L'attestation d'accueil est un document officiel sollicité par toute personne, française ou étrangère résidant en France et qui souhaite accueillir un ou plusieurs ressortissants étrangers pour une durée égale ou inférieure à trois mois.

Seuls les séjours revêtant le caractère d'une visite familiale ou privée sont concernés par cette formalité. Ces séjours se distinguent des séjours touristiques effectués par des organismes de voyage ou à l'hôtel ainsi que des séjours professionnels à l'invitation d'une entreprise.

La présence personnelle de l'hébergeant est indispensable pour remplir le formulaire de déclaration et déposer les pièces justificatives.

IMPORTANT

Il est nécessaire que le demandeur formule sa demande suffisamment à l'avance pour que l'attestation d'accueil puisse parvenir à son destinataire dans un délai compatible avec celui requis pour l'obtention du visa. En effet, les dates d'arrivée et de départ mentionnées sur le formulaire doivent strictement coïncider avec celle du visa.

 

Pièces justificatives à présenter à l'appui d'une demande
d'ATTESTATION D'ACCUEIL

 

Le demandeur :

  • Carte nationale d'identité française ou passeport,
  • Carte de résident.

Aucune attestation d'accueil ne pourra être validée sur simple présentation d'une autorisation provisoire de séjour, d'une récépissé de première demande de titre de séjour ou d'un récépissé de demande d'asile.

  • Un justificatif de domicile de moins d'un mois (hors facture de téléphone portable)
  • Si vous êtes propriétaire : acte notarié ou taxe foncière
  • Si vous êtes locataire : taxe d'habitation ou bail locatif
  • Justificatifs de ressources (3 derniers mois)
  • Avis d'impostion
  • Surface du logement

 

Pour la ou les personne(s) hébergée(s) :

  • Nom,
  • Prénom,
  • Date et lieu de naissance,
  • Adresse complète
  • N° et lieu de délivrance du passeport

 

1 timbre fiscal à 30€

Cette taxe doit être acquittée dès le dépôt de la demande de validation de l'attestation d'accueil. Elle est due par le demandeur même si la validation de l'attestation est refusée.